Les spamtraps

Les spamtraps sont utilisés, en temps normal, pour filtrer les messages malveillants issus des tentatives de phishing. Malheureusement, pour les entreprises et leur stratégie d’email marketing, ils constituent de véritables cauchemars. Cela tient au fait que le spamtrap, qui fonctionne comme un piège à spam, est aussi capable de filtrer les emails commerciaux, entravant ainsi le retour sur investissement d’une campagne d’emailing. Pour toute entreprise, l’enjeu est donc grand, surtout au regard de l’impact sur la délivrabilité des messages commerciaux. D’où l’intérêt d’en savoir un maximum sur les spamstraps, leur fonctionnement et les solutions existantes pour les contourner.

Qu’est-ce qu’un spamtrap ?

Face aux tentatives malveillantes des spammeurs, la boîte à spams ne constitue malheureusement plus une sécurité suffisante. De plus en plus de spammeurs parviennent à contourner cette barrière afin d’avoir accès à votre boîte de réception. Les spamtraps s’imposent alors comme des solutions plus efficaces.

Le terme « spam trap » signifie littéralement en français « piège à spam ». Dans la pratique, il s’agit d’adresses pièges qui ont toutes les caractéristiques d’une adresse réelle, mais qui ne sont pas utilisées ou qui ne le sont plus. Dans la plupart des cas, les spamtraps sont des adresses inactives qui n’appartiennent pas à une personne physique. Il peut également s’agir d’adressesélectroniques abandonnées par un utilisateur réel et désactivées depuis des années.

Fonctionnant comme des adresses emailsréelles, les spamtraps réceptionnent les emails envoyés et les traitent comme des spams. Lorsqu’un email envoyé présente un caractère indésirable, le système automatisé fonctionnant avec le piège à spam enregistre toutes les coordonnées de l’expéditeur. Les spamtraps sont en effet capables de procéder à l’identification des réelles adresses emails de tous les expéditeurs de spams. Les adresses IP de ces derniers sont immédiatement bloquées et dans certains cas, le nom de domaine peut également faire l’objet d’un blocage.

Tous les expéditeurs malintentionnés sont ainsi interceptés par le spamtrap. Malheureusement, il arrive que les expéditeurs légitimes soient également pris au piège, notamment lorsqu’ils utilisent des pratiques d’acquisition inappropriées.

Quels sont les différents types de spamtraps ?

L’impact d’un piège à spam sur votre stratégie d’email marketing dépend du type de spamtrap auquel vous avez affaire. En tout, on compte 3 types de spamtraps et chacun fonctionne de façon différente.

Spamtraps de type honeypot

Ce spamtrap est une adresse email nouvellement créée dans le but de servir de manière exclusive de piège à email. N’ayant jamais été utilisée, cette adresse ne dispose d’aucun historique. De même, aucune réputation ne lui est rattachée. Pouvant être positionnée à plusieurs endroits, elle se montre donc très fiable quand il s’agit de générer des signalements de spams.

Le honeypot est capable d’identifier un spam lorsque ce dernier est envoyé par un expéditeur qui collecte les adresses emails avec un spambot. C’est certainement ce qui arrive aux emails que vous envoyez lorsque votre entreprise a recours à des bots ou des listes de contacts achetées via Internet.

Spamtraps de type adresse ou domaine recyclé

Il s’agit le plus souvent une adresse email ou d’un domaine qui appartenait à un particulier ou à une entreprise. L’adresse ou le domaine a donc bien existé à un moment, mais a été clôturé ou désactivé pendant une longue période. Une fois qu’il a été rouvert, ce spamtrap est utilisé pour cibler les expéditeurs qui continuent d’y envoyer des courriers électroniques.

Normalement, lorsqu’un expéditeur envoie un email, il doit vérifier que celui-ci est désiré. C’est la preuve que le destinataire ouvre les emails ou qu’il interagit avec eux. À partir du moment où ce n’est pas le cas, cela voudrait dire que l’adresse ou le domaine de votre destinataire est expiré. Si votre liste de diffusion contient des adresses ou des domaines expirés, la probabilité que vos emails soient spammés est forte.

Spamtraps de type adresse email invalide

Un spamtrap de ce type est une adresse email comportant des caractères qui la rendent invalide. C'est le cas d'une adresse de type « utilisateur@gmail.com » qui est transformée en « utilisateur@gnail.com » ou utilisateur@gmaii.com ». Chaque fois que vous pensez envoyer un email à cette adresse, votre message est directement spammé. Généralement, cela arrive lorsque ladite adresse a été intégrée à votre liste de diffusion avec des fautes de frappe. Pour ne plus voir vos emails marketing spammés, procédez à un nettoyage par croisement de votre liste de diffusion et supprimez toutes les adresses emails de ce type.

Quel est impact des spamtraps sur votre activité ?

L’impact des spamtraps sur votre entreprise et son activité ne se limite pas à l’inefficacité de vos campagnes d’emailing. Les conséquences peuvent être beaucoup plus dramatiques, pouvant aller jusqu’au blocage de votre nom de domaine ou de votre adresse IP.

Filtrage en spam ou blocage de vos emails

À partir du moment où votre adresse email est assimilée à celle d’un spammeur, l’ensemble des emails que vous envoyez sera automatiquement spammé. Dans le cadre d’une campagne d’emailing, c’est totalement désastreux que vos destinataires ne puissent pas accéder au contenu du message que vous leur adressez. Non seulement vous n’avez pas le retour sur investissement attendu, mais c’est votre activité dans son ensemble qui est impactée négativement.

Blocage de votre nom de domaine

L’autre impact négatif majeur des spamtraps pour votre entreprise, c’est le blocage de votre nom de domaine, ce qui peut avoir plusieurs conséquences sur votre activité. En fonction du nom de domaine, le blocage peut durer entre 30 et 60 jours. Pendant ce temps, votre site reste inaccessible.

En plus de suspendre votre activité, le blocage de votre nom de domaine peut affecter votre réputation. Étant donné que votre site devient inaccessible, vous pouvez perdre vos clients et être obligé de tout reprendre à zéro ou presque.

Blocage de votre adresse IP

La dernière conséquence des spamtraps, et pas des moindres, n’est autre que le blocage de votre adresse IP. Lorsque cela arrive, il n’est plus possible d’utiliser l’appareil qui est associé à ladite adresse pour l’envoi d’emails.

Comment éviter les spamtraps ?

Il ne fait aucun doute que les conséquences d’un spamtrap sur votre activité sont désastreuses. Heureusement, elles peuvent être évitées de plusieurs manières.

Purgez régulièrement vos listes de diffusion

Si vous êtes victime de spamtraps, c’est principalement parce que vos listes de diffusion contiennent des adresses recyclées ou invalides. Un nettoyage algorithmique vous permettra de supprimer ce type d’adresses.

Utilisez la politique du double opt-in

La politique du double opt-in consiste à demander à un internaute, qui s’inscrit sur votre site, de confirmer son adresse email via un lien de confirmation. D’une part, cela vous permet de vous assurer que l’adresse est correcte. D’autre part, vous êtes sûr que vos emails seront bel et bien délivrés à la bonne adresse.

Évitez d’acheter des listes de contact

Proscrire l'achat de liste de contact est la meilleure manière de ne pas être victime d’un honeypot. La plupart des listes de contacts achetés via Internet contiennent des spamtraps, ce qui peut compromettre votre stratégie d’emailing. Collecter des emails sur votre site Internet est certes long et fastidieux, mais c’est un moyen beaucoup plus sûr.

En définitive, si les spamtraps représentent l’une des solutions les plus efficaces contre les spammeurs malveillants, ils sont pénalisants pour les entreprises. Quels qu’ils soient, ces pièges à email peuvent être contournés à partir du moment où vous adoptez de bonnes pratiques. Celles-ci sont indispensables si vous voulez assurer la délivrabilité de vos emails dans le cadre d’une campagne d’emailing.